Pensieri sparsi

Publié le par Dalida

A force de parler de ces gens qui ne sont pas comme moi et d'analyser leur manière de penser, je finis par oublier ce que je veux réellement : Vivre en paix loin des jugements et des pressions. Exposer ma joie ou ma douleur sans crainte. Etre sûre qu'il y a des gens qui m'apprécient malgré cette apparence réservée et pour certains froide et silencieuse.
Les relations humaines!
Un sujet qui me fascine et que je n'épuiserai jamais assez. C'est mon nœud, ma bête noire parfois.
L'autre jour, "Feu doux" parlait de la bonne et de la mauvaise personne, de cette perle rare qui sera si intelligente et si sensible à comprendre toute la controverse qui m'habite.
L'ai-je déjà trouvé et perdu au cours du chemin?
Suis-je obligée de la connaître? L'autre, en fin de compte, est-il censé nous comprendre? Pourquoi exiger de lui tout cet effort d'adaptation?
Se comprendre, s'attacher l'un à l'autre, avoir ses propres habitudes, s'habituer à la présence de l'autre, se respecter, faire attention à ne pas blesser, être indulgent et souple....Pourquoi toute cette fatigue!! Pourquoi toutes ces attentes???
C'est vrai que la vie est un combat, les relations humaines aussi. Un jour on s'aime à la folie, et l'autre jour on se rend compte que ce n'était qu'une illusion et qu'en définitive, on n'a jamais aimé personne sauf nous même!

Publié dans Notes personnelles

Commenter cet article

Mad Djerba 29/06/2008 20:14

Gros coup de blues ?
Il ne faut pas regretter d'avoir aimé et d'avoir été aimée. Peu importe la durée, la chute, l'illusion peut-être aussi parfois.
Se souvenir des belles choses, en espérer de plus belles encore, et continuer à donner et à recevoir :-)

Dalida 29/06/2008 20:23


Non Mad. juste des pensées que j'ai eu hier...rien de grave heureusement! :)